Henri Faugeras – Les juifs

Peuple de proie

Les Juifs sont issus d’un triple métissage : d’abord un croisement originel sémite-mongol en Asie centrale (dans les chaînes de l’Altaï), puis un deuxième croisement, nègre celui-là, du peuple métis ainsi créé. Dans la suite des temps, de nouveaux métissages ont particularisé certaines variétés de la race juive primitive, sans en modifier d’ailleurs le caractère profond dès lors fixé (Juif askénasique de l’Europe centrale, Juif séphardique de l’Afrique du Nord et de l’Espagne, Juif Gerim et Khasar de Russie, Juif Falasha d’Abyssinie, Juif négroïde du Sénégal, Juif de l’Inde, Juif babylonien, Juif chinois). Ainsi, blancs, jaunes, noirs confondent dans la variété raciale juive leurs caractéristiques souvent opposées, mais sans les fusionner, d’où un déséquilibre initial réalisant la sommation des défauts et des tares des races composantes : Les familles israélites nous présentent en matière de folie les plus beaux sujets que l’on puisse imaginer , écrit le Professeur Charcot.
L’anthropologie nous montre un unique deuxième cas de triple métissage : les Zambaïgos d’Amérique du Sud croisés blancs d’Europe, rouges d’Amérique, noirs d’Afrique ; ce sont des êtres pervers et féroces, totalement déséquilibrés dont il est dit : Dieu a créé l’Indien et le Nègre, mais c’est le Diable qui a produit le Zambo.
Le caractère racial le plus apparent chez le Juif est le caractère négroïde : développement précoce, cheveux fréquemment crépus, nez épais, lèvres charnues. A ce caractère s’ajoutent le teint olivâtre et les pommettes saillantes du Mongol, les pieds plats et les mollets maigres du Sémite. Le Juif subit par ailleurs les atteintes des maladies spéciales aux espèces dégénérées, en particulier névrose et déséquilibre mental.
L’Homme blanc est équilibré, constructeur. Le Nègre est un enfant même dans son âge mûr, le Mongol un vieux même dans sa jeunesse.

ACHETER SUR BOOK DEPOSITORY

ISBN : 9781648586347
Format : Livre de poche
Nombre de pages : 100
Dimensions : 152 x 229 x 6 mm