Herbert Backe – La fin du libéralisme

Le national-socialisme se trouva, lors de la prise du pouvoir, en face d’une économie complètement ruinée, la paysannerie se mourait et l’on comptait des millions de chômeurs. Conformément à l’ordre du Führer, on s’attaqua d’abord à ces deux problèmes, considérés comme les plus importants. Les résultats obtenus sont si connus qu’il est inutile de les examiner. La recherche de la solution de ces questions, c’est-à-dire la lutte contre le chômage, rencontra pourtant des difficultés relatives au manque de devises et de matières premières et à l’approvisionnement en nombreux produits alimentaires et en fourrages. Les ennemis du national-socialisme rendent le changement de régime responsable de ces difficultés. Il faut au contraire affirmer avec toute la netteté nécessaire qu’elles n’ont pas été provoquées par le national-socialisme, et ne sont pas conditionnées par lui, mais qu’elles sont les conséquences de l’effondrement du libéralisme mondial et de ses principes économiques, du libre jeu des forces économiques. Pour saisir la portée de cette affirmation, il nous faut rechercher devant quels grands arrière-plans se déroula l’évolution de l’économie mondiale.

ACHETER SUR BOOK DEPOSITORY

ISBN : 9781648580888
Format : Livre de poche
Nombre de pages : 168
Dimensions : 152 x 229 x 10 mm

Jean Haupt – Le procès de la démocratie

Jean Haupt est né à Oran à la veille de la 1re guerre mondiale, de père lorrain et de mère provençale. Études supérieures (licence d’allemand) à la Faculté des Lettres d’Aix‑en‑Provence. De par ses activités professionnelles — assistant de français à Königsberg (Prusse orientale), lecteur à Reykjavik (Islande), professeur à l’Institut Français de Lisbonne ; puis, après la guerre de 1939‑45, traducteur‑interprète officiel de portugais‑français de la Commission de Coopération Technique en Afrique au Sud du Sahara (CCTA) – il est amené à voyager et à séjourner plus ou moins longuement dans un grand nombre de pays d’Europe, aux régimes politiques les plus divers : Allemagne (avant et après la guerre de 1939‑45), Islande, Norvège, Suède, Finlande, Estonie, Danemark, Angleterre, Italie, Espagne, Portugal, ainsi que, pratiquement, dans tous les pays de l’Afrique Noire, de Madagascar à Sào Tomé, de Dar‑es‑Salam à Luanda, Dakar, Johannesburg, Abidjan, Lourenço Marques, Kampala, Salisbury, Nairobi, Léopoldville, Brazzaville, Pointe Noire, Conakry, Ibadan, etc.
Fixé au Portugal où il exerce, depuis de longues années, la profession de traducteur de nombreux départements officiels, il a traduit, entre autres innombrables ouvrages, dans tous les domaines (art, histoire, littérature, économie, philosophie, politique, etc.), la plupart des discours et les « Principes d’action »de Salazar (éd. Arthème Fayard, Paris), et le célèbre « Sermon de Saint Antoine aux Poissons » du Père Antonio Vieira, prédicateur portugais du XVIe siècle (éd. Bordas, Paris). Il a publié en outre un petit essai de linguistique comparée (« On ne dit pas … On dit … – phraséologie luso‑française », éd. Livraria didàctica, Lisbonne).
S’intéressant passionnément à la politique depuis les bancs du lycée, n’ayant jamais été inscrit à aucun parti, n’ayant jamais posé sa candidature à aucune élection et n’ayant pas l’intention de le faire, il dirige, depuis huit ans, à Lisbonne, les Cahiers Découvertes, publication de langue française au service de l’Occident.
C’est donc en connaissance de cause et en toute objectivité que Jean Haupt dresse ici un réquisitoire documenté, clair, serré, implacable, de la Démocratie. Après avoir analysé successivement les principes et les institutions du régime démocratique – les “ immortels principes ”, le suffrage universel, les partis, le parlement, le gouvernement, le Chef de l’État, il conclut que la démocratie est contraire aussi bien aux intérêts légitimes des citoyens qu’aux intérêts supérieurs de la Nation.

ACHETER SUR BOOK DEPOSITORY

ISBN : 9781637907962
Format : Livre de poche
Nombre de pages : 144
Dimensions : 152 x 229 x 9 mm

Benito Mussolini – La doctrine du fascisme

Benito Mussolini présente ici les idées fondamentales inhérentes au Fascisme. Cet écrit dont la valeur historique est indéniable, permet de mieux comprendre cette idéologie dont la nature changea le destin de l’Europe. Cet ouvrage est un impératif à lire pour comprendre l’essence même du fascisme primaire qui reste bien souvent oubliée au profit d’autres idéologies politiques comme le nazisme ou le néofascisme qui n’en sont que des dérivés.

ACHETER SUR BOOK DEPOSITORY

ISBN : 9781648580291
Format : Livre de poche
Nombre de pages : 62
Dimensions : 127 x 203 x 4 mm